Les vers se versent en averse

Les vers se versent en averse

Inachevé

Je suis fille des mots
Fée lovée au creux 
Des pages de l'exil.
Est-il encore trop tôt 
Pour quitter ce gîte piteux
Et tous ses périls ?
Je tremble à chaque ligne
De froid et de pudeur
Les mots me font signe
Mais le non-dit demeure.
Le vent souffle sur les voyelles.
Elles s' éteignent et meurent
Les consonnes en chaos

Me griffent le coeur



06/01/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres