Les vers se versent en averse

Les vers se versent en averse

Le poète repenti

 

Adieu l'écriture !

T'as été une pourriture.

Tu n'es qu'une mort-née.

Adieu à jamais !

Assez !

Assez d'espoirs avortés.

Assez écriture !

Tu m'as assez défigurée.

Je te tourne le dos,

J'écrase les mots !

Plus de poèmes

Délires suprêmes.

Je marcherai droit,

Sourde à ta voix.

T'auras beau brandir

Tes blanches pages,

Je serai sage.

Adieu l'écriture

T'as été ma pourriture.

Je te renie, je te maudis !

C'est toute une chirurgie.

Un acte  de folie, une trahison,

Une façon de vomir ton poison

Pardon, pardon, pardon….

 

 



29/08/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres