Les vers se versent en averse

Les vers se versent en averse

Réponse poétique à une adolescente qui s'interroge

Quand tu auras parcouru assez de jours
Pour te dire:" J'ai fait ma vie! j'ai connu
Des succès, des bonheurs, des amours!"
Tu reliras ton poème ingénu 
Comme on se regarde dans un miroir
Et tu y chercheras sans trop bien la voir
La fillette qui n'aspirait qu'à grandir.
Tu auras poussé comme une fleur
Et imprimé ta vie de tes propres couleurs
Tu auras volé dans les cieux dont tu rêves
Et survolé les années en cosmonaute 
Naviguant sans répit, sans la moindre trêve
Le coeur léger, le pas certain, la tête haute 
Vers cet avenir qui t'appelle et t'interpelle
Tu seras avocate et tu lèveras des injustices
Tu seras fière de mettre terme aux supplices
De ceux qui viennent à toi en rampant
Comme si tu étais l'ange de leur rédemption.
Dans ton écrit, on sent ta détermination
A aller au devant de tes ambitions.
Mais, lorsque tu auras atteint tes cimes
Et que tu regarderas la petite fille que tu es
Avec les yeux de l'adulte que tu seras
Il faudra pouvoir entendre ta propre voix 
Te dire:"J'ai été fidèle à moi-même,
A mes rêves et à mes principes
J'ai parcouru mon chemin de vie
Sans qu'un seul pas m'ait trahie
Je n'ai ni volé, ni menti, ni été infidèle
A mes principes sertis de bien éternel
D'amour du prochain, de générosité
Je n'ai pas, une seule fois, hésité à tendre la main
Même si ce geste noble retardait mon parcours
Car mon parcours est tissé dans l'amour de l'humain 
Et, à chaque fois que vient la nuit
Je retrouve un oreiller serein qui me sourit."
Il faut savoir, crois-en une aînée,
Aller vers ce qu'on veut en restant ce qu'on est.



06/01/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres