Les vers se versent en averse

Les vers se versent en averse

Un crabe m'a dit...

Ce n'est qu'un poème

Pour réparer les torts

Ce n'est qu'un poème

A réveiller les morts

Ce n'est qu'un je t'aime

Qu'un cri pour conjurer le sort

Ce n'est qu'une nuit désossée

Qu'un océan asséché

Qu'une rime insensée

Ce n'est qu'un poème

Qui n'a rien à raconter

Ce n'est qu'un refuge

Qu'un antre de fauve blessé

Qu'un constat de grabuge

Qu'un moment désorienté

Ce n'est qu'un poème

Ecrit car le coq a chanté

Pour lui dire de la fermer

Ce n'est qu'un résidu de silence

Ce n'est que pierre tombale

Qu'une fin de romance

Qu'un ramassis de balles

Ce n'est qu'un poème

Qu'une pluie de crabes verts

Qu'un vent  assis à la fenêtre

Qu'une médaille exhibant son revers

Ce n'est même plus un peut-être

C'est une nuit aux yeux ouverts

Ce n'est qu'un poème

Un lambeau de chair

Un breuvage des plus amers

Ce n'est qu'un tournant de l'histoire

Une rue où il fait trop noir

Ce n'est que des mots épars

Délire d'un Morphée déserteur

Ce n'est qu'un poème qui a peur

Qu'un dernier sursaut d'agonie

Q'une façon de faire trembler la nuit.

 



21/01/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres