Les vers se versent en averse

Les vers se versent en averse

Conte d’horreur


 

 

 

Il était un fois

Une planète bleue

Qui était fière

De porter le nom de TERRE

Car il rime avec Mère.

Mais, l’ogresse « Guerre »

L’a marquée au fer

En se régalant

De ses enfants !

Alors la planète bleue

A  pleuré, a tremblé

Rien à faire

Malgré déluges et tremblements  de terre

L’ogresse « Guerre »

Multiplie les desserts !

Un beau matin,

A force de chagrin,

La planète bleue

A effacé ses cieux.

Elle est devenue rouge.

Rouge de sang.

Rouge de honte.

Rouge de colère.

Et,

Aveuglée par la douleur

La voici

Se tirant une balle dans le coeur !

Vite !!!

Réveillons Dames-Paix

Pour sauver

Le bleue de nos pensées !

 



09/09/2011
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres