Les vers se versent en averse

Les vers se versent en averse

Ce soir...

Ouvre-moi tes bras

Ce soir, j'ai besoin de toi

J'ai besoin de ta douceur

De sentir ton odeur

De fermer les yeux

Et de partir un peu

Contre ton épaule

Poser ma tête endolorie

Par les rancœurs folles

Par les espoirs flétris

Ferme tes bras sur mon corps

Que j'y fonde sans remords

Que je te sente respirer

Au fond de mes pensées

Que ta voix me murmure

De ces mots qui rassurent

Qui pansent les blessures

Que je renaisse, pure

Au fond de tes bras

Et pour que renaisse l'espoir

Raconte-moi une histoire

Une histoire aux mots dansants

Sans lieu, sans temps, sans évènements

Une histoire de princesse sans visage

Montée sur un blanc nuage…

Une histoire et je m'endors

Au fond de ton grand lit

Alors, pose un drap sur mon corps

Et ne me quitte pas de la nuit…

 

 

 


 

 

 



30/08/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres