Les vers se versent en averse

Les vers se versent en averse

Chanson du collégien


 

Je me suis ni  prodige ni doué.

Mon seul atout est que je sais

Que, dans la vie, il faut travailler

Travailler, travailler, travailler.

 

                                           J’adore mon collège,

                                           Que dieu le protège.

 

Je ne suis ni gâté ni nanti.

Je n’ai pas de privilège dans la vie.

Mais des principes que certains m’envient

Et que je partage avec beaucoup d’amis.

 

J’adore mon collège,

Que dieu le protège.

Je ne suis ni meilleur ni pire

Que toi, mais, je peux te dire

Que ton travail t’évitera le pire

Et la paresse te fera moisir.

 

 

                                                       J’adore mon collège,

                                                       Que dieu le protège.

Moi, je marche la tête haute

Car mon collège est mon pote.

De tout, je prends note

Pour rectifier mes moindres fautes.

 

J’adore mon collège,

Que dieu le protège.

 

 

Et, j’avance en fredonnant

Vers le bateau bâtiment blanc

Qui ouvre les bras à tous les enfants

Leur offrant les délices de l’enseignement.

 

 



26/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres