Les vers se versent en averse

Les vers se versent en averse

Le phone

 

Ton téléphone

Sonne sonne

Y a pas ta voix

Et ça m’étonne

Moi, j’ai déjà

Au bout des lèvres

Les premiers mots

Pour dire ma fièvre

Et ton phone

Laisse sonner

Pour m’énerver

Ah ! les portables !

C’est déplorables !

Ça sonne sonne

Sans que résonne

Ta voix de sirène

Et je freine à peine

Cette idée mesquine

Tu ne décroche pas

Oma reine féline

Parce que c’est moi

Qui réclame ton « allo » !

Tu me refuses ta voix

Et quelques mots !

Et dans ma tête éclatent

Des sons écarlates

Puis je retéléphone

Et encore ça sonne

C’est dingue comme ça sonne !

Ça crève l’espace

Mon appareil grimace

Il a fini par craquer

Faudra le recharger

Et dans ma tête têtue

Une idée a percé

Ton appareil s’est tu

Parce qu’il est aussi

En panne d’énergie

 C’est pas toi qui dit »non »

C’est la technologie

Non, non, l’opératrice aurait

Répondu et tout expliqué

Alors une panne de réseau

Me refuse ton « allo » ?

Oh, ma chérie pardon !

Je crois que toi aussi

Tu espères une sonnerie

Pour que vibre ma voix

Au bout de tes doigts

Mais de mon côté

Ça sonne à perpétuité

Et du tien, c’est le néant

Le silence le plus blanc

Alors pour en finir

Je viens moi-même te dire

Sans sat ni techno

Les plus beaux mots !!!

 



06/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres