Les vers se versent en averse

Les vers se versent en averse

Immaculée

 

 

Tous les jours, je fais semblant de vivre

Je donne l’impression d’exister

Mais en moi la mort latente

Pousse comme une fleure blanche

Elle puisse son parfum dans mes paroles

Et sa blancheur dans la vérité

La vérité de ce personnage qui s’est trouvé un role

Mais le rôle ne le fera pas exister !

 

 

 

Tous les jours, je fais semblant de vivre

Et personne n’en a jamais douté !

Un jour, ce sera le grand jour

Alors, je partirai

Sans rien dire, sans me souvenir

Et, sans promesse de retour

Je m’en irai, aux lèvres un sourire !

 

 



09/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres