Les vers se versent en averse

Les vers se versent en averse

Les politicons

                                                             

 

Nous avons l’air de ce que nous ne sommes pas

Nous parlons avec des mots que nous vidons

Nous vociférons et gesticulons

Vous êtes des héros patriotes

Nous sommes des zéros biens ronds

Mais un jour vous lécherez nos bottes

Si nous arrivons !  et nous arriverons !

Nous avons la science de la manipulation

Nous adorons pérorer à la télévision

Vous l’aimez, votre Tunisie, et nous en profitons

Pour vous vider et ruiner vos projets

Tant que nous ne serons pas arrivés.

Dans notre sac, nous avons plus d’un tour

Et nous ne faisons pas que des discours

Nous savons marcher en sifflotant

Et crier d’une voix émue : « Vive la patrie ! »

Puis souffler  tout bas, entre les dents :

« Elle sera votre enfer pour être notre paradis ! »

Nous savons masquer nos gueules de loup

Sous des airs de celui qui sait tout

Et vous susurrer que votre Tunisie est en danger

Alors, en héros aveuglé par l’amour, vous agissez

Vous vociférez, vous manifestez,

Nous rions sous cape,  « Bravo ! continuez ! »

Nous sommes des politiciens parfaits

Nous vous menons par le bout du nez.

La violence et l’anarchie, il nous les faut

Tant que nous n’aurons pas le dernier mot !

Et c’est vous, nos chers héros

Qui  lyncherez votre Tunisie

Croyant lui sauver la vie.

Nous, nous tirons les ficelles

Pour être maîtres de la belle

Et nous posons déjà pour la photo

Où nous serons les héros.

Et quand vous serez morts de votre bêtise

Nous dessinerons le pays à notre guise.

 

 

 

Dimanche 8 mai

 

 

 

 



22/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres