Les vers se versent en averse

Les vers se versent en averse

Quand je t'ai vu

 

Quand je t'ai vu

Quand je t'ai vu

Je me suis souvenue

Que j'avais une âme

Et je l'ai aperçue

Dans tes yeux nus

Oh ! quel drame !

Enfermée à double tour

Au fin fond de ma tour

Elle a brisé ses chaines

Elle a trahi ses peines

Et la voici dansant

Dans tes yeux d'enfant !

Je n'ai pas voulu

Quand je t'ai vu

Aller vers ta lumière

Et je continue

En parfaite têtue

A te faire la guerre

Alors, tes yeux, tes yeux

Tes yeux de feu

Qu'ils gardent leurs flammes

Pour d'autres âmes !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



30/08/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres