Les vers se versent en averse

Les vers se versent en averse

Grandir...

J'ai appris à mentir en te regardant dans les yeux

 J'ai appris à rire avec un regard malheureux

A sauter de joie alors que je me noie

A entendre tambouriner le poème en moi

Sans lever  le moindre petit doigt

A brancher ma raison du matin au soir

A ranger  mes émotions aux fonds des tiroirs

A faire semblant, à écouter, à consoler

A m'émouvoir sans m'émouvoir vraiment

J'ai appris à ne plus rien ressentir

J'ai appris à observer, à préparer

Des scénarios, à aller vers un but

Sans plus me laisser aller

A dire à mes larmes : « Attendez ! 

Ne coulez pas, on n'est pas seuls ! »

A dire à ma colère : « Tais-toi !

Ce n'est pas le moment !

A ma joie : « Chut ! si tu te fais remarquer

On t'annulera ! »

A mes dégoûts : « Camouflez-vous

En remarques polies

Pour que la vie continue. »

Si c'est cela grandir,

Alors, c'est quoi mourir ?

 

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

 



29/08/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres