Les vers se versent en averse

Les vers se versent en averse

Je pars...

Je pars…

J’emporte un rêve éparpillé

Un projet en arrêt

Sur le cadran de la mémoire

Une promesse gravée

Sur le sable de mes pensées

Et je reviendrai

Avec un coquillage bleu

Où j’aurai semé toute cette vie

Pour en faire une éternité…

Et si je ne reviens pas

Cherchez le coquillage

Regardez dedans

Le trésor est à vous

Si vous le trouvez…

Il est des trésors à portée de main

Alors que nous cherchons loin ! 

 

 

 

 



26/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres