Les vers se versent en averse

Les vers se versent en averse

Le monde m'échappe

Le monde m'échappe
Je ne le comprends pas.
Pourtant, cela fait un temps
Que je tourne sagement en rond
Mimant le mouvement des planètes.
Alors, ce monde qui est ma prison
Est si incongru
Que même les lois cosmiques
S'y perdent!
Depuis la nuit des temps
Les aubes se suivent 
Et voilà que maintenant
L'humanité se divise.
Deux camps:
Des prieurs qui font leurs ablutions
Dans des mares de sang
Et des bien intentionnés
Qui offrent des fleurs
Et leurs meilleurs sentiments
A tout venant.
Il y a bien un troisième élément!
Le marionnettiste...
Sait-il qu'une marionnette
Essaye de réfléchir?
Si je comprenais le monde
Je pourrais tirer le bon fil.
Mais le marionnettiste
Brouille les pistes.
Et je ne comprends 
Ni le pourquoi ni le comment
De ce monde...en carton!



06/01/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres